Message du COLLECTIF CONTRE LES DYSCRIMINATIONS·MARDI 12 AVRIL 2016

Quand le couple ne survis pas au diagnostique du handicap
10 avril 2016
Présentation produit : EZ Cracker
12 avril 2016
Voir tout

Il est temps que les dérives cessent !

10399708_10207101026738889_430798102902176683_n
COLLECTIF CONTRE LES DYSCRIMINATIONS·MARDI 12 AVRIL 2016
Nous avons envoyé hier matin un dossier à Mme Touraine, à Mr Toubon, à la chef de cabinet de Mme Neuville, ainsi qu’à la responsable du handicap à l’éducation nationale.
Nous avons aussi commencé à solliciter les députés et sénateurs, et, maintenant nous avons besoin de vous pour continuer à les solliciter sur l’ensemble du territoire.Vous trouverez plus bas un modèle de lettre à adapter
Le dossier à mettre en pièce-jointe :
http://www.contrelesdyscriminations.org/ressources
Lien pour trouver votre député
http://www.assemblee-nationale.fr/qui/xml/departements.asp
Lien pour trouver votre sénateur
http://www.senat.fr/senateurs/sencir.html
Nous contacter :
info@contrelesdyscriminations.org
www.contrelesdyscriminations.org

Lettre parents députés ou sénateurs
(Parent d’un enfant en situation de handicap, professionnel ou autre), j’ai rejoint et je soutiens l’action du collectif contre les dyscriminations.
Ce dernier demande à mieux définir les contours de la loi concernant le plan d’accompagnement personnalisé, le respect du choix des familles, mais aussi la mise en place d’une réelle formation pour les enseignants.
Actuellement, nous sommes vraiment inquiets pour l’avenir de nos enfants. Nous sommes de plus en plus confrontés à des refus en masse de nos demandes introduites auprès de la MDPH et ce depuis 2013.
Nous rencontrons également des difficultés non seulement sur la mise en place du PAP mais aussi sur le respect des aménagements lorsque ce dernier est choisi.
Et les récents propos de Mme Touraine nous inquiètent au plus point.
Une pétition a été mise en ligne et a récolté 2000 signatures en moins de 48 h, ce qui démontre le malaise ressenti par les familles, mais aussi par les professionnels qui les accompagnent.

https://www.change.org/p/mme-touraine-ministre-des-affaires

Le PAP (Plan d’accompagnement personnalisé) qui avait pour objectif de faciliter la mise en place d’aménagements pour les dys, met aujourd’hui les familles et les élèves dans des situations parfois très difficiles, en pénalisant leurs parcours de scolarisation, et en réduisant ainsi leurs chances de réussite.
Ce plan, tel qu’il est exploité à l’heure actuelle, constitue un recul par rapport à la loi du 11 février 2005 qui devrait garantir l’égalité des chances pour nos élèves en situation de handicap.
Pourtant l’article L114 du code de l’action sociale et des familles pose clairement la définition du handicap : « Constitue un handicap, au sens de la présente loi, toute limitation d’activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d’une altération substantielle, durable ou définitive d’une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d’un polyhandicap ou d’un trouble de santé invalidant ».
Ne pas laisser le choix aux familles de choisir le dispositif qui leur convient est contraire à la législation en vigueur, nous pouvons même parler de discrimination en vertu de l’article 432-7 du code pénal puisque certaines MDPH indiquent clairement sur les notifications que les enfants ne relèvent pas du champ du handicap.
Trop souvent imposé par les MDPH et les écoles, le PAP ne doit pas devenir la solution de facilité afin que l’Etat puisse se désengager de ses responsabilités.
Nous espérons que vous accorderez une attention toute particulière au dossier que nous vous adressons en pièce-jointe.
Dans l’attente, nous vous prions de croire, Madame, Monsieur, en l’expression de nos salutations distinguées.

priscille
priscille
Présidente et Fondatrice de l'ASSOCIATION ENTRE4ROUES. Rédactrice en chef, Beauty Fly And Co.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

TAILLE POLICE
CONTRASTE