Et si on préparait les fêtes ? Campagne de financement
5 novembre 2017
chateau
Lieu symbolique, le château de Lesdiguières vous raconte son histoire…
7 décembre 2017
Voir tout

S’adapter pour continuer à faire son potager sans douleurs supplémentaires

Vous êtes nombreux à chercher des adaptations pour compenser le handicap. Ceux qui suivent notre page FACEBOOK on pu voir que nous avions tenter un potager avec des bacs hauts. Aujourd'hui , je viens par conséquent vous donner quelques astuces pour vous faciliter la vie.
Nous avions à l'époque eu la chance que l"association gestionnaire accepte de mettre des bacs surélevés avec passage possible en dessous pour un fauteuil. Un bon compromis quand dans une famille utilisatrice, il y a le couple en fauteuil.C'est pour dire que nous connaissons. Donc pour vous nous allons vous présenter une adaptation.

Que tu sois en fauteuil ou debout, la plus grande difficulté est la station debout pénible ( oui, ancien nom de la CMI)

Ce bac à l'avantage de pouvoir faciliter la culture hors sol, donc avec moins de contraintes articulaires.Le fait que la surface utile soit à hauteur économise votre dos. La colonne vertébrale subit moins de forces mécaniques, et vous pouvez ainsi rester droit!!
Contrairement aux autres modèles que nous avons pu étudier, il n'y a pas d'échancrure pour le fauteuil mais il bénéficie d'une plus-value à nos yeux qui est bien supérieure. En effet, il y a un réservoir d'eau ! Tu le remplis et la nature fait le reste !!
Une Personne handicapée, a le droit aussi de pouvoir toucher la terre, et de recevoir ses bienfaits : Manger ses radis par exemple !! Le bac en lui même est on va dire onéreux, mais du coup ca nous apporte une liberté indéniable
Bientôt à vous les condiments, et les salades direct du producteur au consommateur. Peu de personne peuvent se prévaloir de cette facilité

Pour renouer avec les sensations simples de la nature. La nature est l'essence même de notre vie sur terre, c'est une hôte de circonstance. Certaines personnes ont ressentis un besoin d'avoir un lien concret dans ce monde minéral. Nous arrachons, nous coupons, nous supprimons l'herbe, les arbres dans notre urbanisation ultra-massive. Avoir chez soit les moyens de pouvoir toucher la terre, en sortir de quoi se nourrir, c'est un luxe pour certains.
Je me suis souvent demander comment on pouvais ne pas aimer la nature,et comment on pouvais ne pas la respecter. C'est pour moi une chose bien étrange. Ceci dit tout le monde a son avis, ce qui fait une énorme richesse . Avec un lien avec la nature, on destresse donc on réduit nos douleurs inconsciemment !!
Et toi , te sent sur de vivre sans nature ? As tu déjà jouiner dans la terre dans ce genre de bac, même si tu ne souffre pas de handicap ? Sincèrement je pense que c'est une super idée, j'espère que cet article t'as plus !! et

 

 

Commentaires

commentaire

priscille
priscille
Présidente et Fondatrice de l'ASSOCIATION ENTRE4ROUES. Rédactrice en chef, Beauty Fly And Co.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *