Pied Main Bouche, qui connait ?

24 septembre 2017
[ACTU] L’histoire d’un banal contrôle avec Philippe CROIZON
23 septembre 2017
Le stérilet cuivre
12 octobre 2017

Connaitre le syndrome pieds-mains-bouche

Nous contacter

Le syndrome pieds-mains-bouche est une maladie bénigne, contagieuse et infectieuse, causée par un entérovirus. Il concerne plus particulièrement les enfants en bas
âge, soit de 6 mois à 4 ans. La contamination passe le plus souvent par un contact direct ou non avec la salive, les selles et les sécrétions de l’enfant.
Les cas apparaissent le plus souvent en été et à l’aube de la saison automnale.

Les symptômes de l’infection
Le syndrome pieds-mains-bouche se manifeste par un mal de gorge aigu, de la fièvre et un manque d’appétit chez l’enfant. La toux, les écoulements nasaux, la diarrhée et les convulsions ne sont pas exclus.
En cas de complication, l’enfant peut être atteint de déshydratation et plus rarement d’encéphalite et de méningite virale. La maladie peut être mortelle en cas d’œdème et d’hémorragie pulmonaire.
On apercevra également des boutons à cloques sur les paumes des mains, les plantes des pieds et dans la bouche. Ces petits boutons peuvent aussi se retrouver sur d’autres parties du corps de l’enfant.

Le traitement du syndrome
Le syndrome pieds-mains-bouche est de nature à se résorber de lui-même. Aucun traitement n’est donc préconisé à part celui qui vise à soulager les inconforts induits par les symptômes.
Si le temps d’incubation du virus du syndrome pieds-mains-bouche prend 3 à 6 jours, le temps de guérison est généralement d’une semaine.
Il est à noter qu’un enfant ayant déjà eu cette maladie présente moins de risque de l’attraper à nouveau, sauf s’il s’agit d’un autre type de virus et qu’il est encore en bas âge. Dans ce cas, une nouvelle contamination n’est pas à exclure.
Les adultes peuvent aussi être sujets à cette infection, sauf que ces cas sont plus rares.

La prévention qui s’impose.
Pour éviter la contamination, les personnes en contact avec le malade doivent se laver précautionneusement les mains de même que les objets en contact avec
les sécrétions de l’enfant méritent d’être désinfectés.
On procèdera ainsi également pour les jouets en contact avec les mains de l’enfant après l’apparition des vésicules.
A partir du moment où ces précautions d’hygiène auront été prises, il n’est pas nécessaire de procéder à l’isolement de l’enfant.

Vous connaissiez ? Faites nous part de votre ressenti !!

Commentaires

commentaire

priscille
priscille
Présidente et Fondatrice de l'ASSOCIATION ENTRE4ROUES. Rédactrice en chef, Beauty Fly And Co.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *